Le blog des mamans

Télétravailler et s’occuper des enfants

Suite à l’augmentation de la propagation du Coronavirus, la majorité des citoyens sont confinés à la maison la plupart du temps. Bon nombre de parents sont contraints de télétravailler ET de garder les enfants en un même lieu. Pas si simple ! Surtout pour les familles monoparentales. En particulier pour les mamans solo qui ont leurs enfants avec elles à temps plein. Dès lors, comment faire pour s’organiser quand on ne peut pas déléguer ?

Une vie familiale chamboulée

Parfois s’ajoute à cette population le conjoint qui, s’il est temporairement au chômage, est forcé à tourner comme un lion en cage dans un espace plus ou moins réduit. S’il doit lui aussi télétravailler, la vie familiale ET le travail de chacun s’en voient fortement bousculés. S’ajoutent à cela les devoirs ou les révisions plus ou moins obligatoires demandés par certaines écoles. Comment dès lors gérer au mieux tout ce petit monde grouillant ensemble avec des activités différentes dans quelques dizaines de mètres carrés ? Cet article a pour objectif de vous aider (avec une touche d’humour) dans votre boulot de travailleur ET de parent. Quelques conseils contenant une petite dose de psychologie dont j’ai le secret 😉

Vivre à plusieurs dans un espace clos peut s’avérer être compliqué. Certes, des sorties sont autorisées mais dans certains cas seulement. Mettre tout le monde dans la voiture pour partir faire des achats alimentaires ne sera pas toujours vu d’un très bon oeil par les autorités qui veillent au grain.

Fini aussi (temporairement) le shopping et le petit café entre copines. Sortir le chien ? Alors qu’en temps normal personne n’était motivé, depuis qu’on nous impose des interdits, il faut prendre un ticket pour avoir ce privilège ! Bref, nos habitudes sont heurtées, si pas complètement chamboulées…

Passé le choc des informations sur les mesures de confinement, afin que tout cela ne vire pas au chaos intégral, il s’agit donc de s’organiser. Oui mais comment ? En commençant par s’imposer des règles. Celles-ci peuvent se mettre par écrit et se placarder sur le frigo. Ou aux toilettes (on dit « à la toilette » en Belgique, surtout s’il n’y en a qu’une) pour plus de certitude que tout un chacun les lise et les relise. Non sans avoir auparavant organisé une réunion au sommet que, en fonction du nombre d’habitants doués de parole, vous pouvez appeler le G2, G3, G4, G5 et ainsi de suite qui mettra tout le monde d’accord.

S’imposer des règles

Règle n°1 : laisser maman (et/ou papa) travailler

Que vous soyez indépendant ou salarié, vous n’avez peut-être pas le choix. Vous devez, en fonction de vos tâches habituelles :

  • Décrocher le téléphone du lundi au vendredi entre 9h et 17h afin de répondre aux demandes urgentes et non urgentes ;
  • Lire des documents pour préparer un rapport, une demande de subsides ou un mailing ;
  • Rédiger un PP de présentation des nouveaux projets « pour quand le coronavirus sera parti » ;
  • Préparer une conférence qui ne se donnera pas avant le mois de septembre, sait-on jamais avec ce vilain virus mutant ;
  • Réfléchir à des actions qui pourront être mises en place quand les sorties seront à nouveau autorisées ;
  • Envoyer et/ou payer les factures quoique on va voir si le gouvernement va nous aider ;
  • Revoir le budget prévisionnel de l’année actuelle puisqu’on dépense moins sans les frais de carburant ;
  • Préparer la déclaration d’impôts de l’année dernière que le comptable vous réclame depuis 6 semaines ;
  • Adapter le site internet qui n’est plus à jour depuis des mois donc pourquoi pas en profiter ;
  • Etc. etc.


Bref, pas question de procrastiner puisque votre employeur compte bien profiter du temps que vous avez. Ou si vous êtes indépendante il faut absolument préparer la « vraie » reprise du travail (ironique tout de même, non ?). Quel casse-tête, my God ! Il s’agit de gérer tout ça ainsi que les enfants, le chien, le chat, le conjoint, les tâches ménagères, les courses etc. etc.

Donc, si vous avez la chance d’avoir un bureau séparé de la pièce principale de vie de la maison ou de l’appartement, celle-ci devrait être accessible uniquement sur le temps de midi ou après 17h. Et cela doit être inscrit dans les nouvelles règles de la maison. Si vous n’avez qu’une seule pièce au calme, il s’agira probablement de la partager avec les autres membres de la famille qui devront, eux aussi, travailler.

Je vous conseille donc d’établir un horaire d’occupation pour chacun. Lorsque vous aurez accès à ce qui est devenu « le sacro-saint bureau », profitez-en pour classer les tâches que vous avez prévues de remplir : les plus urgentes, ensuite les plus importantes puis celles qui sont moins urgentes ou accessoires. Notez tout ça sur une feuille blanche ou dans l’ordinateur pour l’avoir sous les yeux en permanence durant votre temps de travail.

Règle n°2 : consacrer du temps aux enfants

Si vous avez réussi à faire respecter la règle n°1, vous devez aux enfants de respecter vous-même la règle n°2. A tour de rôle si vous avez la chance d’être à 2 parents, sinon à vous toute seule. La liste des tâches étant presque aussi longue que celle que le travail attend de vous, à savoir :

  • Réserver plusieurs heures par jour ou par semaine à la scolarité de votre/vos enfant.s durant toute la durée de fermeture des écoles (et même encore après puisque le réouverture se fera progressivement) ;
  • Jouer avec eux, en fonction de l’âge de chacun : plus ils sont petits plus ils auront besoin de votre attention ;
  • Profiter du temps qui vous est donné pour inventer de nouvelles activités : recettes de cuisine insolites, camp en carton dans la chambre, couture de masques pour débutants, rangement express de chaque chambre (montre en main) etc.
  • Utilisation parcimonieuse des écrans : un bon film pour toute la famille en fin d’après-midi, des jeux vidéos uniquement pendant nos réunions importantes (il faut se la jouer fine !) et éventuellement plus en fonction de l’âge également ;
  • Bricolages en tous genre à faire avec eux : pâte à sel, stylisme (relooking des peluches ou des chats s’ils se laissent faire) etc.
  • Les laisser s’ennuyer un peu : c’est dans ces moments-là qu’ils trouvent eux-mêmes de quoi s’occuper jusqu’à surprendre les parents (en bien ou en mal selon les dégâts commis) ;
  • Prévoir des petites promenades ;
  • Organiser des sorties shopping indispensables dès la réouverture des magasins (exemple : ma fille qui a soit ses bottes fourrées soit ses pantoufles à sa taille donc visite chez le marchand de chaussures prévue).
  • Etc. etc. au gré de votre imagination ou de celles des enfants.

 

Règle n°3 : apprendre l’art de faire cohabiter la règle n°1 et la règle n°2

Tout avait l’air simple jusque là, n’est-ce pas ? Et bien sachez que la règle n°3 est la plus difficile à mettre en oeuvre ! Pourtant elle est primordiale parce qu’elle vous permettra de prévenir l’arrivée du burn out parental et/ou du burn out professionnel.

Retenez surtout une chose importante : n’essayez pas d’être parfaite ! Toutes les mamans ont le droit à l’erreur. Si vous utilisez la télé comme baby-sitter un peu plus souvent que vous ne l’auriez voulu : ce n’est pas si grave. S’il y a du désordre ou si vous avez deux mannes de linge sale en retard, ce n’est rien puisque les visiteurs se font rares ces derniers temps donc ça ne regarde que vous et vos enfants. Qui, en général, s’en fichent royalement.


Catherine de Voghel, psychologue

Partager :
petite fille souriante avec des légumes

Comment faire manger des légumes à un enfant ? 10 astuces

Votre bout’chou grimace quand vous lui cuisinez des épinards ou des haricots verts ? Il refuse d’avaler ses brocolis et le repas se transforme en bataille ? Pour les parents, il n’est pas toujours simple de faire manger endives, poireaux, choux de Bruxelles ou autres légumes à ses enfants.

Lire plus »
Télétravail et enfants: rester productive

Télétravail et enfants : 5 manières de rester productive

Travailler à la maison quand les enfants sont en congé, malades ou en confinement n’est pas du tout évident. C’est particulièrement vrai pour les mamans solo. Si vous n’avez personne pour s’occuper de vos bambins la journée, il s’agit de trouver une organisation digne des chefs d’entreprise les plus performants.

Lire plus »